St-Vincent de Paul

Actualités St Vincent de Paul

  • Homélie messe festive 8 août 2021

    Homélie 19°dim TO/B « Donne-nous notre pain de ce jour »
    La 1ère lecture de ce dimanche est une excellente illustration du symbole du pain comme nourriture pour le chemin de notre vie sur terre. En effet, le prophète Elie, fuyant l’hostilité de la reine Jézabel marche dans le désert. Il est découragé, il doute de lui-même, de sa mission de prophète et souhaite même la mort. Et là, Elie n’est pas seul, Dieu veille sur lui ! Dieu lui redonne le soutien spirituel et matériel dont il a besoin : « Lève-toi et mange, car il est long le chemin qui te reste. ». Aussi après avoir mangé le pain offert par Dieu, Elie repart et sa fuite se transforme en pèlerinage jusqu’au pied du Sinaï où il découvrira Dieu « dans le souffle d’une brise légère », un Dieu plein de tendresse et de bonté.
    « Lève-toi et mange » Ces mots nous sont adressés à nous chrétiens du XXI° siècle. Elie est bien semblable à nous, il nous rejoint dans nos propres faiblesses et nos découragements, nos manques d’appréciation de ce que nous avons fait, notre impression que parfois la vie n’a pas de sens…Oui, chacune, chacun nous avons sans doute été tenté de partir et de tout laisser…la vie serait plus simple…. Et c’est alors que Dieu s’approche et nous offre la nourriture nécessaire à la longue marche de nos existences…Oui, Dieu veille. La nourriture se présente sous la forme d’une rencontre, d’une amitié, d’une lecture, d’un évènement qui bouscule, d’un passage d’évangile ou bien sûr de l’eucharistie, ce pain vivant, pain de la route, de cette route qui conduit, au-delà de notre existence terrestre, jusqu’au Père. C’est la promesse de Jésus qui nous a été rappelée dans l’évangile de ce jour : « Moi je suis le pain vivant qui est descendu du ciel, si quelqu’un mange de ce pain il vivra éternellement. ».
    « Lève-toi et mange, car il est long le chemin qui te reste ». Le chemin qui mène à la rencontre du Seigneur est long, c’est un chemin spirituel qui ne se chiffre ni en jours ni en mois ni en années… Il nous faut le prendre résolument, malgré les difficultés, malgré les contradictions, malgré nos faiblesses…Le Seigneur est près de nous, il marche avec nous, même si parfois nous trouvons qu’il est bien silencieux. Dans nos épreuves personnelles, dans les épreuves qui affectent le monde ou l’Eglise, il est près de nous.
    « Lève-toi et mange »…Tenons-nous éveillés, prenons la nourriture que le Seigneur nous donne. Marchons vers la montagne du Seigneur, là où il se révèle. Vivons dans l’espérance : sa Parole et son Pain sont la nourriture qui jamais ne nous fera défaut.
    Que chacune, chacun, nous puissions être capable de crier vers Dieu le Père : « Donne nous notre pain de ce jour » Amen

    Lire la suite

  • Communiqué aux Catholiques d’Ille-et-Vilaine 9 août 2021

    Suite à l’assassinat du père Olivier Maire à St Laurent-sur-Sèvres le 9 aout 2021, voici le communiqué de Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, pour les catholique d’Ille-et-Vilaine.

    Messe d’obsèques du père Olivier Maire : vendredi 13 août à 14h30 en direct de la basilique de Saint Laurent-sur-Sèvre. A suivre sur KTO : sur son antenne et sur ktotv.com.

    Tous, nous sommes profondément choqués et attristés du meurtre du père Olivier Maire. Je connais quelle était sa grande bonté, prêtre à la manière d’un Bon Pasteur, aimé de beaucoup.

    Nous, qui croyons en Jésus crucifié par amour, demeurons dans la paix et l’espérance, et continuons à faire le bien comme Dieu nous le demande.

    Avec moi, priez pour la communauté montfortaine, qui est blessée, et pour la famille du père Maire.

    Demandons la paix entre tous. Prions pour celui qui a commis cet acte, lui qui est fragile psychiquement et qui est confié à la justice des hommes.

    À l’approche du 15 août, fête de l’Assomption de la Vierge Marie, renouvelons notre confiance en Dieu et faisons chacun ce qui dépend de nous pour que la fraternité véritable, humaine et spirituelle, grandisse en notre pays.

    Mgr Pierre d’Ornellas

     

    Communiqué de la Conférence des évêques de France

    Paris, le 9 août 2021

    Apprenant l’assassinat du Père Olivier Maire, Supérieur Provincial des Missionnaires Monfortains, la Conférence des évêques de France et la Conférence des religieux et religieuses de France expriment leur immense tristesse et leur effroi.

    L’auteur de cet assassinat était hébergé par le Père Olivier Maire, il s’est présenté aux gendarmes ce matin même.

    Pour l’heure, les circonstances de ce drame ne sont pas connues.

    La CEF et la CORREF assurent de leurs prières ses parents, ses proches, les Missionnaires Monfortains, la communauté de la basilique Saint Louis-Marie Grignon de Montfort à Saint-Laurent-sur-Sèvres et toute la grande famille religieuse Montfortaine.

    Les Pères et les Frères de la Compagnie de Marie (appelés Missionnaires Montfortains) sont présents sur les 5 continents. Ils poursuivent le projet de leur fondateur, évangéliser dans la proximité et l’attention à tous.

    La Conférence des évêques de France
    La Conférence des religieux et religieuses de France

  • Texte de prière du Secours catholique

    « Seigneur, avec ce pain et ce vin, nous te présentons Pierre. Pierre est un homme de 60 ans qui a dû quitter son logement et sa région suite à la perte de son emploi ; sans aucune attache, il se retrouve seul dans un hôtel social de saint Malo ; sa situation s’est aggravée avec la crise covid ; avec Pierre nous te confions toutes les personnes en situation de précarité. Viens les combler de ton Esprit, Celui-là même qui transformera ce pain et ce vin en Corps et Sang de ton Fils.

  • « Continuer à aimer. »

    Lecture d’une prière de Pierre Charland :

    Seigneur Jésus, depuis le début de la pandémie, nous nous tenons à distance. Le coronavirus nous a contraints au confinement et, parfois, à la solitude. Les mesures sanitaires sont nécessaires, mais elles nous font prendre conscience de notre besoin les uns des autres, et de la véritable portée de notre foi. Les évangiles regorgent d’exemples de ton accueil et de ton ouverture à l’égard de ceux et celles qui sont rejetés. Tu as même touché le lépreux, dont la vue inspirait le dégoût et que personne n’osait approcher. Aide-nous à regarder en face les gens qui souffrent, qu’on isole, qui sont marginaux ou différents, et apprends-nous à aimer comme toi.

  • Consultation Projet paroisse

    Le questionnaire « Quelle Eglise voulons-nous à Saint-Malo ? 

    Vous avez été 553 à répondre (482 par internet et 71 par écrit). Un grand merci à vous ! Vous trouverez en pièce jointe la 1° partie de la consultation ("mieux vous connaitre"). Nous pouvons retenir les informations suivantes : 

    - 61% de femmes, 39% d’hommes ont répondu

    - 41,3 % de + de 70 ans, 34,7% entre 50 et 70 ans, et 24% de - 50 ans. 

    - Lieux d’habitation et communautés d’appartenance : cela correspond à la répartition habituelle. 

    Nous vous communiquerons en janvier la 2° partie (votre vie de foi aujourd’hui) et en février la 3° partie (votre avis sur le projet d’une organisation nouvelle). 

    Vous trouverez ci-dessous la dernière partie de notre analyse de la grande consultation réalisée au 1er trimestre. Comme vous pourrez l’observer, la beauté des célébrations et la fraternité sont mises en avant (que ce soit pour les forces ou les faiblesses de nos communautés). Nous pouvons aussi relever qu’une part importante de ceux qui ont répondu n’ont ni crainte ni attente particulières. Parmi les craintes, on note le manque de prêtres et le vieillissement des communautés. Pour les attentes, il s’agit surtout de pouvoir vivre au sein d’une Eglise unie qui ne gomme pas les particularités de chaque communauté. Nous aurons l’occasion de reprendre tout cela lors des visites pastorales qui, pour des raisons de contexte sanitaire actuel, sont reportées sans doute à la rentrée prochaine. 

    Lire la suite

  • Patrimoine. L'intrigante église de Bellevue et sa fresque monumentale…

    L'église du quartier de Bellevue à Saint-Malo se distingue par sa forme moderne rappelant une tente de Bédouins, son clocher séparé, mais aussi par sa fresque d'inspiration cubiste.

    Elle intrigue, l'église du quartier de Bellevue à Saint-Malo. Certains d'ailleurs, trompés par son architecture originale, pensent à tort qu'elle ne relève pas du culte catholique. Si, bien sûr. L'église Saint-Jean-l'Evangéliste fait partie de la paroisse Saint-Vincent-de-Paul-d'Alet. Et, bien qu'elle ne soit pas sur les circuits touristiques de Saint-Malo, elle mérite qu'on s'y intéresse.

    À l'origine bordée par les champs

    C'est, avec l'église Saint-François-Xavier toute proche à la Découverte, l'un des deux édifices catholiques « modernes » de Saint-Malo. Elle a été construite en 1963. Il faut regarder des clichés vus du ciel de 1966 - figurant dans les collections des Musées de Bretagne - pour se rendre compte que l'église était alors près d'un grand lotissement et de quelques immeubles, mais pour le reste encore entourée de champs ! Difficile de se l'imaginer aujourd'hui quand on la découvre à une intersection au cœur d'un quartier très dense…

    Suite dans la pays malouin du 11 02 2021

    Autres Infos :
    Un livre sur la fresque de St Jean est diponible au presbytère de l'église, rensignements aux heures de permanence 02 99 81 83 36

     

  • Proposition 4 vendredi jeûne et prière

    Paru dans Église en Ille-et-Vilaine n°325 – Janvier 2021
    En faisant la relecture du premier confinement, beaucoup ont dit l’épreuve que cela fut pour eux. Mais d’autres ont salué la redécouverte de « l’essentiel » aussi bien pour leur vie personnelle et familiale que pour leur vie spirituelle de croyants.

    Parmi cet essentiel, plusieurs ont souligné le rapport à la nature et l’émerveillement que celui-ci suscite. Paradoxalement, le confinement a permis une ouverture des yeux sur l’écologique. Dieu en soit loué !

    Car le Créateur et Père n’a pas placé ses enfants dans l’univers de telle sorte qu’ils se comportent comme des prédateurs dont l’avidité ne serait que croissante pour abîmer notre planète ! En effet, comme nos avidités sont aiguisées par nos techniques de plus en plus performantes !

    Dieu a au contraire scellé une alliance avec nous de telle sorte qu’ils reçoivent la planète comme une œuvre qui a été suscitée par amour et qui leur est donnée. Ainsi ses enfants ne pouvaient vivre qu’en bonne intelligence avec ce don, en le respectant et en lui faisant porter ses fruits destinés à leur vie et à leur bonheur. Hélas, « le cœur de l’homme est malade », prophétise Jérémie, et ce respect s’est vite amenuisé pour laisser place à la cupidité égoïste et à l’avidité orgueilleuse. Comme si l’Homme se réalisait dans l’individualisme (le « virus », écrit le pape François !) et dans la domination ! Quel mirage !

    Mais voilà que l’Esprit souffle et nos yeux s’ouvrent. Voilà que l’écologie devient un chemin normal pour les croyants en Dieu. Voilà que l’Esprit nous invite tous à relire nos manières de vivre afin de discerner si nos actes respectent la planète et la reçoivent comme un don au point de s’en émerveiller.

    Souvent, quand je vais marcher en forêt, je vois des plastiques négligemment jetés par terre. Alors, je pense à la larme silencieuse que la terre verse en murmurant : « Pourquoi me traite-t-on ainsi, moi qui pourtant leur rend un si grand service pour leur vie ? » Ramasser le plastique est symboliquement un geste de consolation et de gratitude pour ma sœur mère, la terre.

    Relisons donc nos attitudes vis-à-vis de la planète et des vivants qu’elle porte. Souvenons-nous que la Bible nous rapporte le récit où elle fut un « jardin » agréable à l’homme et à la femme. Hélas, eux aussi n’ont pas su se respecter comme des frères et sœurs. Leur avidité les a engagés dans la domination l’un vis-à-vis de l’autre. Et Caïn tua Abel !

    Alors qu’ils sont faits pour la fraternité (« vous êtes tous frères », dit Jésus) ! Celle-ci engage au respect le plus délicat qui soit en raison de l’égale et éminente dignité de chaque être humain dès sa conception et jusqu’à sa mort naturelle. Recevons des yeux pour le voir !

    Il est évident que l’écologie entraîne avec elle l’écologie humaine ! C’est le même être humain qui est appelé à respecter la planète comme don de Dieu, et à respecter son frère qui lui est aussi donné par Dieu comme son semblable.

    Si des yeux s’ouvrent sur le respect dû à la planète, il importe encore plus que les yeux s’ouvrent sur le respect dû à tout être humain en raison de sa dignité et de ses droits fondamentaux. Là aussi, hélas, les techniques biomédicales s’immiscent à la source même de la vie humaine et dans l’intimité personnelle de l’être humain. Aveuglés, nous abîmons le prochain, en particulier le plus petit, l’enfant ! Que de discernements la bioéthique a-t-elle à opérer !

    C’est pourquoi, 4 vendredis de jeûne et de prière sont proposés aux catholiques, les 15, 22 et 30 janvier et 5 février 2021. Il est beau de demander ensemble à Dieu : « Que nos yeux s’ouvrent ! » (Matthieu 20,33)

    Lire la suite

  • Remerciements du Père Gérard

    Chers amis,

    Au milieu de vous, j’ai reçu le vendredi 23 Octobre 2020 la triste nouvelle du rappel à Dieu de ma maman Eugénie Gnonhoko Tchigbé, épouse DOGBOVI. Vu mon attachement filial et affectif à celle par qui le Seigneur m’a donné la vie et qui a assuré seule la vie de la famille durant 31 ans après le décès de mon papa, le 4 Décembre 1989, cette épreuve a été vraiment dure pour moi. Je ne pouvais pas rester à Saint Malo, seul au Presbytère dans le confinement au moment où les célébrations et la cérémonie des obsèques de maman se dérouleraient au pays. J’ai aussitôt prié le Seigneur et supplié maman qu’elle obtienne le miracle que je puisse rejoindre mes deux frères, mes deux sœurs et tous les membres de la famille, pour ses funérailles. Providentiellement, tout s’est passé comme pour Pierre qui est libéré de sa prison, à la prière du peuple de Dieu, dans les Actes des apôtres (Act 12). J’ai pu voyager du 1er au 30 Novembre 2020.

    Sur place j’ai encore mesuré combien, en tant que fils prêtre, ma présence était nécessaire. Au Pays, accompagner une maman de prêtre est une grande affaire. Après les 3 veillées de prière et de messe, les obsèques ont eu lieu le 18 Novembre à Hondjin, dans mon village. Cette messe a été présidée par mon évêque Mgr Victor AGBANOU et concélébrée par une cinquantaine de prêtres. Je vous partagerai quelques images. C’est la messe de huitaine, célébrée le dimanche du Christ Roi qui a clôturé les cérémonies.

    Dès l’annonce du décès de maman, vous m’avez vraiment entouré et soutenu par vos prières et vos dons. De tout cœur, au nom de mon évêque, de tous les membres de ma famille et en mon nom propre, je vous exprime ma profonde émotion et mes sincères remerciements. Je remercie chaleureusement le père Hervé Huet et toute l’équipe sacerdotale de Saint Malo, tous les fidèles de la paroisse Saint Vincent de Paul, pour vos messages de réconfort et pour le soutien financier qui m’aide à assumer mon voyage et les lourdes dépenses inhérentes à l’organisation de ces cérémonies. A mon retour, j’ai reçu de vous (chèques et espèces) une somme de 910.  Je vous suis vraiment très reconnaissant.

    Maintenant, je sais pouvoir continuer ma mission parmi vous dans la paix, en communion avec mes parents qui, vu le témoignage et l’audace de leur foi, contemplent déjà  la face du Seigneur.

    Demeurons en grande communion de prière.

    Je vous remercie encore pour votre attention, votre générosité, votre prière et que Dieu vous bénisse !

    Lire la suite

  • Lettre Père Hervé 3 12 2020

    Bonjour à tous, 

    A la veille d’un nouvel envoi du message aux paroissiens, voici quelques précisions quant à la mise en œuvre de nos célébrations pour le week-end prochain : 

    Depuis hier, suite à la décision du conseil d’état de revoir la jauge des 30 personnes, il nous est demandé de revenir à ce qui se faisait après le 1er confinement, à savoir prévoir 2 sièges libres entre chaque personne ou entité familiale et une rangée sur 2 occupées.
    Pouvez-vous, dès lors, me rappeler quel est le remplissage maximal pour votre église dans cette configuration ? Il faudra en effet remettre en place le comptage des fidèles, si cela a été arrêté depuis. 

    Du fait de cette nouvelle règle, nous garderons donc les horaires et lieux habituels pour nos messes, sauf pour Paramé qui passe à 2 messes le dimanche (9h30 et 11h). Cela donne donc pour le week-end prochain : 

    - Samedi 5 décembre à 18 h : Rothéneuf (18h), Sainte-Anne (18h), Saint-Jean (18h), Saint-Louis (18h)

    - Dimanche 6 décembre : Notre-Dame des Grèves (11h), Paramé (9h30 et 11h), Saint-François Xavier (11h), Sainte-Croix (10h30) Saint Jouan 9h30.

    Nous pourrons faire un point à la suite de ces célébrations pour voir s’il est nécessaire de modifier ces horaires. 

    Nous vous invitons à respecter le protocole sanitaire que nous connaissons déjà, en plus de la règle des 2 sièges libres et d’une rangée sur 2 : gel à l’entrée et à la sortie, port du masque obligatoire, sens unique et distanciation d’un mètre lors des déplacements. Il est souhaité que les lecteurs gardent le masque. Les chorales sont soumises aux mêmes règles : 1 chaise sur 3, 1 rangée sur 2, port du masque obligatoire. Seuls l’animateur et le célébrant sont autorisés à ne pas porter de masque. Ces mesures sont à prendre en compte au moins jusqu’au dimanche 13 décembre inclus. Pour la chorale de St François le nombre de participants est porté à 5 (musiciens, chanteurs, animateur inclus).

    Ces recommandations sont visibles ici =>

    Pour le week-end prochain, nous invitons aussi les communautés à imprimer à nouveau la fiche sur le calendrier solidaire et la prière de l’Avent (peut tenir sur un A5 recto/verso). Ce feuillet pourra être inséré dans les feuilles de chants ; un certain nombre de paroissiens n’étant pas venu le week-end dernier. Merci par avance ! Disponible sur le site => Avent 2020

    Merci à chacun et chacune pour tous les efforts que vous déployez pour permettre aux paroissiens de vivre au mieux ce temps de l’Avent au cœur de cette crise sanitaire. 

    Fraternellement, 

    P. Hervé

  • Edito : Nous avons besoin de vous !

    Nous avons besoin de vous !

     

    Vendredi soir dernier, les membres des conseils paroissiaux et économiques des 4 paroisses extra-muros :

    Lire la suite

  • Edito du 12 09 2020

    Quelle Eglise voulons-nous à Saint-Malo ?

     

    P20848409d3807125gLa crise que nous venons de vivre nous invite à nous projeter dans le monde de demain. Elle nous invite aussi à travailler à la construction de l’Eglise de demain.

    Le 1er septembre dernier, j’ai été nommé administrateur de la paroisse St-Vincent de Paul d’Alet en complément de ma charge de curé des paroisses Notre-Dame des Grèves, St Patrick d’Alet et Ste-Croix de St Servan.

    J’entends déjà certains dire : « N’est-ce pas trop pour un seul homme ? ».

    Oui, si on me demande d’être pasteur à la manière de nos anciens à l’époque où il y avait près d’une cinquantaine de prêtres sur le même territoire.

    Non si nous pensons que la mission pastorale, si elle est confiée à un curé, est surtout l’affaire d’un peuple de baptisés autour du seul vrai Pasteur : Jésus le Christ. Non, si nous pensons que le temps est venu d’explorer des chemins nouveaux pour notre Eglise à Saint-Malo.

    C’est la démarche que nous avons choisi de suivre, prêtres, diacres et membres des conseils paroissiaux pour l’année à venir 2020-2021.

    Une année pour s’asseoir et prendre le temps de la prière, de l’écoute, de la rencontre, de la mise en œuvre afin de répondre à une question fondamentale : « Quelle Eglise voulons-nous à Saint-Malo ? ».

     

    Lire la suite