St-Vincent de Paul

Edito du 12 09 2020

Quelle Eglise voulons-nous à Saint-Malo ?

 

P20848409d3807125gLa crise que nous venons de vivre nous invite à nous projeter dans le monde de demain. Elle nous invite aussi à travailler à la construction de l’Eglise de demain.

Le 1er septembre dernier, j’ai été nommé administrateur de la paroisse St-Vincent de Paul d’Alet en complément de ma charge de curé des paroisses Notre-Dame des Grèves, St Patrick d’Alet et Ste-Croix de St Servan.

J’entends déjà certains dire : « N’est-ce pas trop pour un seul homme ? ».

Oui, si on me demande d’être pasteur à la manière de nos anciens à l’époque où il y avait près d’une cinquantaine de prêtres sur le même territoire.

Non si nous pensons que la mission pastorale, si elle est confiée à un curé, est surtout l’affaire d’un peuple de baptisés autour du seul vrai Pasteur : Jésus le Christ. Non, si nous pensons que le temps est venu d’explorer des chemins nouveaux pour notre Eglise à Saint-Malo.

C’est la démarche que nous avons choisi de suivre, prêtres, diacres et membres des conseils paroissiaux pour l’année à venir 2020-2021.

Une année pour s’asseoir et prendre le temps de la prière, de l’écoute, de la rencontre, de la mise en œuvre afin de répondre à une question fondamentale : « Quelle Eglise voulons-nous à Saint-Malo ? ».

 

Pour répondre à cette question, il me semble que nous devons suivre certaines balises :

  • Prendre le temps de la prière (par le biais d’une sollicitation spécifique) pour que nous nous laissions guider par l’Esprit qui seul peut nous conduire vers la vraie Vie.
  • Prendre le temps de l’écoute (par le biais d’un questionnaire) pour bien connaître la vie, les attentes, les questionnements de tous les acteurs de la vie pastorale.
  • Prendre le temps de la rencontre (par le biais de visites pastorales) pour échanger sur ce qui fait l’identité de chaque communauté afin d’envisager sereinement l’avenir de chacune.  
  • Prendre le temps de la mise en œuvre (par le biais d’un projet pastoral à la fois ambitieux et réaliste) afin de mutualiser nos énergies, nos compétences, nos talents, nos moyens humains et économiques.

Vous l’aurez compris : rien ne se fera sans chacun de vous, quels que soient votre âge, votre santé, vos souhaits et vos capacités. Nous avons besoin de tous pour envisager avec confiance et enthousiasme cette merveilleuse aventure humaine et spirituelle qui nous attend, avec, au fond de notre cœur, cette parole du Christ :

« Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28,20).

            Père Hervé Huet

Edito à télécharger

 
  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire