St-Vincent de Paul

Actualités du doyenné st Malo

  • La Croix Interview Gaël Sachet

    Père Gaël Sachet, prêtre à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine)
    « J’aimerais que l’on réapprenne à dire merci »

    La France vue par

    Avant la présidentielle, La Croix L’Hebdo donne la parole aux Français de tous horizons pour qu’ils partagent leurs aspirations et leurs convictions.

    Recueilli par Antoine d’Abbundo, 

    le 02/04/2022 à 06:00 

    Modifié le 02/04/2022 à 08:00

    La suite ici => La croix

  • Message pôle solidarité

    Chers paroissiens,
    Il y a deux semaines, au titre du pôle solidarité de notre paroisse, nous vous avons fait part de
    l’initiative prise par la diaconie brétillienne en vue de recenser les logements qui pourraient être mis à
    la disposition de réfugiés ukrainiens arrivant en Ille et Vilaine. Nous vous avons également donné
    quelques informations sur les autres possibilités de venir en aide aux réfugiés.
    Nous voulons d’abord remercier les nombreuses personnes qui se sont manifestées en proposant un
    logement ou de l’aide. Nous avons ainsi pu identifier une quinzaine de lieux susceptibles d’accueillir
    des réfugiés à Saint Malo (près de 130 sur le diocèse).
    A ce jour, il n’est pas encore possible de dire quand et comment vont arriver ces personnes. A l’heure
    actuelle, ceux qui sont arrivés en France ont pu le faire parce qu’ils connaissaient quelqu’un qui pouvait
    les recevoir et qui, la plupart du temps, a assuré leur transport jusqu’à la France. Les pouvoirs publics
    français sont très mobilisés pour mettre en place les procédures permettant d’accueillir de très
    nombreux réfugiés, mais cela nécessite une organisation de grande envergure qui, forcément, prend
    un peu de temps pour être mise en place. Les premiers réfugiés devraient arriver à Saint Malo dans les
    prochains jours, dans le cadre d’un accueil organisé par la Mairie, qui, avec le concours d’Emeraude
    habitation, met 10 logements à disposition. Nous sommes sollicités pour participer à l’accueil de ces
    familles.
    La semaine dernière le pôle solidarité de notre paroisse a tenu une réunion exceptionnelle pour
    déterminer avec les acteurs de la solidarité concernés quels étaient les dispositions à prendre en vue
    de l’arrivée de réfugiés ukrainiens.
    Pour vous donner toutes les informations possibles sur l’accueil des réfugiés d’Ukraine à Saint Malo
    et répondre à vos questions, nous vous invitons tous à participer à une réunion qui aura lieu
    le 1er avril de 20h30 à 22h00 à Saint Jean l’Evangéliste.
    En attendant, voici quelques informations :
    Les personnes qui ont proposé un logement seront contactées par la diaconie brétillienne avant toute
    décision d’accueil, afin de vérifier que la disponibilité des locaux est toujours assurée et que la
    composition de groupe à accueillir correspond bien aux contraintes de celui qui accueille.
    Mais la charge de l’accompagnement des personnes accueillies ne peut pas être laissée entièrement
    sur les épaules de ceux qui offrent l’hospitalité. Nous avons donc besoin que se constituent dès
    maintenant des équipes qui auront à accompagner les personnes accueillies dans de nombreux
    domaines :
    • formalités administratives
    • apprentissage du français
    • santé
    • scolarisation des enfants
    • etc
    Si vous acceptez de consacrer un peu de temps à l’accompagnement de ces personnes, nous vous
    invitons à nous indiquer les domaines dans lesquels vous pourriez nous apporter de l’aide. Pour cela,
    nous vous demandons de remplir le questionnaire joint et de le renvoyer à
    solidariteparoissesaintmalo@gmail.com. Vous pourrez aussi le déposer lors de la réunion du 1er avril.
    Vous pouvez également nous apporter votre aide en faisant un don.
    Pour les dons en nature, voici quelques indications :
    Nous n’avons plus besoin de vêtements : les associations qui s’en occupent n’ont plus de place pour
    stocker et ont largement de quoi répondre aux besoins.
    Pour ce qui est des produits de consommation courante, nous devons attendre de savoir quels seront
    les besoins précis, lorsque les personnes réfugiées seront arrivées.
    Pour le mobilier, vous pouvez indiquer sur le questionnaire joint, ce que vous pourriez mettre à
    disposition.
    Mais les personnes qui arriveront auront des besoins d’argent au début de leur séjour. Ensuite, le
    dispositif mis en place par l’Etat devra leur permettre de faire face à leurs besoins élémentaires. Par
    ailleurs, l’hébergement de personnes réfugiées entrainera des dépenses diverses (chauffage,
    électricité, etc.) que nous ne pouvons pas laisser à la charge de ceux qui mettent gracieusement un
    logement à disposition. Nous avons donc des besoins de soutien financier et nous vous invitons à
    adresser vos dons à « diaconie Notre dame d’Alet » par chèque que vous pourrez déposer dans les
    presbytères ou lors de la réunion du 1er avril. Ce don ouvre droit à une réduction d’impôt de 66% et un
    reçu fiscal vous sera adressé par la diaconie brétillienne. D’autres modalités de don vont être mises en
    place ultérieurement, notamment le don régulier.
    Au-delà de toutes ces préoccupations matérielles, nous aurons à coeur de demander au Seigneur de
    venir en aide à toutes ces personnes que la guerre plonge dans la détresse. Ainsi, si vous ne pouvez
    pas participer matériellement à leur venir en aide, vous pourrez les soutenir par la prière.
    Fraternellement
    Père Hervé Huet, Benoît Mangenot, Philippe Boquien

  • Lettre St Père François prière Paix et consécration

    Cher frère,
    il s’est écoulé près d’un mois depuis le début de la guerre en Ukraine, qui
    cause chaque jour plus de souffrances à cette population martyre, et qui menace
    également la paix mondiale. L’Église, en cette heure sombre, est fortement
    appelée à intercéder auprès du Prince de la paix et à se faire proche de ceux qui
    paient dans leur chair les conséquences du conflit. Je suis en ce sens
    reconnaissant à tous ceux qui, avec grande générosité, répondent à mes appels à
    la prière, au jeûne, à la charité.
    À présent, accueillant aussi de nombreuses demandes du Peuple de
    Dieu, je désire confier, de manière spéciale, les nations en conflit à la Vierge.
    Comme je l’ai dit dimanche à la fin de la prière de l’Angélus, le 25 mars,
    Solennité de l’Annonciation, j’entends accomplir un Acte solennel de
    consécration de l’humanité, et particulièrement de la Russie et de l’Ukraine, au
    coeur immaculé de Marie. Puisqu’il convient de se disposer à invoquer la paix en
    étant renouvelé par le pardon de Dieu, cela se fera dans le contexte d’une
    Célébration pénitentielle qui aura lieu dans la Basilique Saint Pierre à 17h00,
    heure de Rome. L’Acte de consécration est prévu vers 18h30.
    Il se veut être un geste de l’Église universelle qui, en ce moment
    dramatique, porte à Dieu, par sa Mère et notre Mère, le cri de douleur de tous
    ceux qui souffrent et implorent la fin de la violence, et qui confie l’avenir de
    l’humanité à la Reine de la paix. Je vous invite donc à vous unir à cet Acte, en
    convoquant, dans la journée du vendredi 25 mars, les prêtres, les religieux et les
    autres fidèles à la prière communautaire dans les lieux sacrés, afin que le saint
    Peuple de Dieu fasse monter vers sa Mère la supplique, unanime et pressante. Je
    vous transmets, pour ce faire, le texte de prière de consécration appropriée, afin
    que vous puissiez la réciter, au cours de cette journée, en union fraternelle.
    Je vous remercie pour l’accueil et la collaboration. Je vous bénis de tout
    coeur, ainsi que les fidèles confiés à vos soins pastoraux. Que Jésus vous protège
    et que la Sainte Vierge vous garde. Priez pour moi.
    Fraternellement.
    De Saint Jean de Latran, le 21 mars 2022

    Lire la suite

  • Aide Ukraine

    Chers paroissiens, 

    C’est au titre du pôle solidarité de notre paroisse que nous vous adressons à vous. 

     

     

    Lire la suite

  • Notre Dame d’Alet, nouvelle paroisse malouine

    Notre Dame d’Alet, nouvelle paroisse malouine (Lien Ouest France)


    Par décret du 1° janvier 2022, Mgr d’Ornellas, Archevêque du diocèse de Rennes-Dol-Saint Malo, a érigé la nouvelle paroisse.
    Initié dès 2014 dans le cadre du projet pastoral «avance au large», le rassemblement des 11 clochers extra-muros en une seule
    paroisse devient effectif dès aujourd’hui. De multiples consultations, concertations et arbitrages auront été nécessaires pour
    mener à bien ce vaste projet. Adieu donc aux anciennes paroisses de Saint Patrick d’Alet (Paramé, Rothéneuf et St-Ideuc), Sainte
    Croix de Saint Servan (église Sainte Croix et chapelle Saint Louis), Notre Dame des Grèves (église Notre Dame des Grèves et
    chapelle Sainte Anne des Grèves), Saint Vincent de Paul d’Alet (Saint Jean l’évangéliste à Bellevue, Saint François Xavier à la
    Découverte, Château-Malo et Saint Jouan des Guérets) : place à Notre Dame d’Alet.
    Pourquoi cette paroisse unique ?
    « C’est une demande qui s’inscrit dans la dynamique de l’Église et de l’histoire malouine » se plaît à rappeler Hervé Huet, nommé
    Curé de la nouvelle entité et doyen du doyenné de la Côte d’Émeraude. Sa vision est claire et l’objectif bien défini : des
    communautés priantes, unies, fraternelles et missionnaires. « Le temps est venu d’avancer au large si nous voulons montrer le
    visage d’une Église, unie, diverse et plus fraternelle ».
    Comment ?
    Un nouveau Conseil Pastoral Paroissial a été constitué, composé de coordinateurs issus des 11 clochers et des représentants
    des 7 pôles d’activités pastorales centrés sur la solidarité, la santé, la jeunesse, les funérailles, les familles, l’enfance et le souci
    de la communion entre les personnes et les communautés. Chaque membre de ce Conseil a reçu une mission de 3 ans avec en
    perspective la création d’une équipe relais en vue de favoriser la vie et la fraternité des différentes composantes de la grande
    paroisse. Un nouveau Conseil Pastoral pour les Affaires Economiques a également été institué pour venir conseiller et assister
    le curé dans la gestion financière et immobilière de la nouvelle entité.
    L’équipe des prêtres et des diacres
    Sous la responsabilité d’Hervé Huet sont rattachés désormais les pères Gaël Sachet, Gérard Dogbovi, Richmond Niamkey, Guy
    Cordonnier, Pierre Haudebert, Pierre Michel, Yannick Véron, François Jourdan ainsi que les diacres permanents Benoît
    Mangenot, Philippe Pinquié, Bernard Sautjeau et Bruno de Poncheville.
    La Cathédrale ?
    La cathédrale, avec son histoire propre et sa particularité cultuelle et culturelle, aussi bien pour les malouins que pour les gens
    de passage et les touristes, nombreux, qui viennent la visiter, mérite une attention particulière. « Pour l'heure, rien n'est encore
    décidé, mais la réflexion, en collaboration avec le P. Benoît Lévêque, prêtre au service de la cathédrale, et avec son équipe
    pastorale, va se mettre en place dans les semaines et mois qui viennent, sereinement et en bonne intelligence,

    Lire la suite

  • Mousses en week-end

    Les mousses étaient en Week-end les 4 et 5 décembre. Ils ont effectué plusieurs activités telles que :

    jeu de piste, cours marin, pour finir par une veillée après un repas raclette et une messe le dimanche en compagnie de nos Cléophas.

    Ils ont pu faire leur entrée dans un imaginaire époustouflant

    Lire la suite

  • Saint Melaine de Rennes

    Evêque de Rennes (✝ v. 530)

     

    Il évangélisa la région et l'abbaye bénédictine qui prit son nom, perpétua son culte. Une localité perpétue également sa mémoire: Saint-Mélaine-35220.
    Illustration: extrait de la longue file des saints fondateurs de la Bretagne dans la Cathédrale Saint-Pierre de Rennes, les saints d'Ille-et-Vilaine. St-Melaine, le patron du diocèse de Rennes...
    St-Melaine, le patron du diocèse de Rennes"Saint Melaine naquit au Ve siècle près de Redon à Platz (Brain-sur-Vilaine) dans une famille gallo-romaine. Élu troisième évêque de Rennes un 6 janvier, il assista en 511 au concile d'Orléans où il signa aussitôt après le métropolite de Bordeaux qui présidait. Il exerça un rôle politique important en favorisant par ses contacts avec Clovis le rapprochement entre les francs et les gallo-romains. Il se retirait souvent dans son pays natal où il avait construit un monastère. Il y mourut vers 530. Le 6 novembre est la date de sa depositio (sépulture). La translation de son corps porté en barque sur la Vilaine jusqu'à Rennes fut triomphale et, dit-on, accompagnée de miracles. Elle marqua le début de son culte.

    Suite ici =>  Nominis

  • Embarque avec nous!

    Aujourd’hui encore, nous avons besoin de vous pour rendre les pauvres heureux !

    Les Personnes Âgées de "Ma Maison" te proposent de venir faire l’expérience d’une rencontre, d’un face à face, en embarquant avec elles sur une année. Pour cela, elles t’invitent à les accompagner, sur un temps libre que tu seras libre de déterminer avec les Petites Sœurs, et à leur offrir un regard, une écoute, une attention particulière et des sourires !

    Suite ici => Petites soeurs des pauvres

  • Des vêtements à petits prix pour les démunis à Saint-Malo

    Des vêtements à petits prix pour les démunis à Saint-Malo | Le Pays Malouin (actu.fr)

    Une boutique de vêtements

    Au sein du Pôle Surcouf, l’association dispose d’une boutique vestimentaire ouverte aux personnes dans le besoin qui peuvent se procurer des vêtements à des prix très attractifs.Le public que nous recevons vient de la part d’organismes sociaux de la mairie (CCAS, CDAS) ou d’associations telles que le Goéland ou l’Amids. Les vêtements que nous vendons proviennent de dons de particuliers. Ce sont des vêtements en bon état que l’on peut venir nous déposer le lundi, mardi ou mercredi de 9h à 12h. Autrement il y a un bac collecteur à l’entrée du Pôle Surcouf.

    7985ea61f36169d85ea61f3619195ev 960x640

    Suite ici => Pays malouin

  • Vierge de Grâce

    Oratoire Notre-Dame de Grâce : Pour sauvegarder l’oratoire situé au 47 rue de la Vierge de Grâce à St-Ideuc, l’association Notre-Dame de Grâce a été créée le 23 mars 2021. Depuis, l’oratoire est en restauration. A l’occasion de la fête de l’Assomption, l’association propose aux paroissiens de Paramé, Rothéneuf et St Ideuc de déposer leurs intentions dans la corbeille placée devant l’autel de chacune des 3 églises lors des célébrations des 14 et 15 août. A l’issue de ces messes, ces intentions seront ensuite déposées dans l’oratoire de Notre Dame de Grâce. Vous êtes bien sûr aussi invités à venir y prier seul ou en famille. 

     

    Les infos ci-dessous sont tirées du livre du Père Jospeh Badouard => "St Ideuc"

    Lire la suite

  • « Heureux les invités à la table du Seigneur ! »

    https://www.la-croix.com/Religion/Heureux-invites-table-Seigneur-Saint-Malo-cene-dun-dimanche-ordinaire-2021-08-11-1201170365

    Cène d’un dimanche ordinaire à Saint-Malo
    Qu’est-ce qu’une messe dominicale ? Quel est le sens de cette célébration « source et sommet de la vie
    chrétienne » ? Comment s’y préparer ? Dans la sacristie de Notre-Dame-des-Grèves, « La Croix » a
    rencontré le père Gaël Sachet.
    Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) De notre envoyé spécial
    Dans la sacristie lambrissée, le père Gaël Sachet enfile la chasuble verte sur son aube tandis que résonne, à peine
    assourdie, la volée de Notre-Dame-Auxiliatrice, de « Joseph » et de « Gabriel », les cloches de la tour sud de
    l’église qui battent le rappel des fidèles pour la messe dominicale de 11 heures.
    En ce matin de fin juin, un trait de bleu coton a balayé le méchant crachin qui brouillait le ciel de Saint-Malo ces
    derniers jours. Rue de l’Abbé-Huchet, fondateur de la paroisse à la fin du XIXe siècle, Notre-Dame-des-Grèves
    dore son granit moussu au soleil. Elle fait face aux monuments aux morts de Paramé, Saint-Servan et Saint-Malo,
    réunis sur la place de Rocabey comme un symbole de l’unification des trois communes qui forment désormais une
    même cité de 47 000 âmes.
    Celles qui franchissent, par petits groupes, la porte entrouverte du massif édifice néogothique doivent encore se
    prêter au lavage des mains au gel hydroalcoolique. Mais depuis la levée quasi complète des contraintes sanitaires,
    la vaste nef a repris sa configuration habituelle, avec ses rangs serrés de chaises paillées où chacun peut
    retrouver sa place de prédilection.
    Sous la lumière apaisante des deux monumentales verrières en vitrail, chefs-d’oeuvre du maître rennais Réault, on
    se salue d’un mouvement de tête, d’un sourire, on échange à bas bruit des nouvelles avec son prochain comme on
    le fait aux réunions de famille, quand d’autres, recueillis, yeux clos, semblent déjà plongés dans la prière.
    Combien sont-ils dans l’assemblée, tournés vers le choeur où trône le maître-autel, imposante table de granit rose
    dont l’inscription en face avant proclame en latin : Hoc facite in meam commemorationem, « Faites cela en
    mémoire de moi » ?
    « Si l’on aime les statistiques, on compte, en moyenne, 200 personnes chaque dimanche de temps ordinaire »,
    sourit le père Gaël. Cela peut paraître peu pour une paroisse qui rassemble 12 000 personnes dans ce quartier qui
    jouxte le port, au coeur de Saint-Malo intra-muros. Mais Dieu tient-il ce genre de comptabilité ?
    « Nous ne sommes pas là pour faire nombre, mais pour faire signe, rappelle le prêtre. Arrêtons de gémir sur la
    quantité de gens présents ou non à la messe. Faisons surtout valoir la qualité d’amour fraternel et de joie qui s’y
    vit. Oui, heureux les invités à la table du Seigneur ! »
    Cet appel, Gaël Sachet, 42 ans, l’a pressenti quand il était encore tout jeune servant d’autel dans sa bourgade
    natale de Janzé, à 25 km au sud-est de Rennes (Ille-et-Vilaine). « Un clocher, un curé, une communauté, raconte-til.
    C’est dans ce pays Gallo, cette terre de culture chrétienne forte, dans ce terreau d’une vie paroissiale
    traditionnelle aujourd’hui en voie de disparition que s’enracinent ma foi et ma vocation. J’ai reçu une invitation à la
    table de Jésus et j’ai répondu : oui. »
    Ordonné en 2007, il fait désormais partie de l’équipe de prêtres qui, menée par le curé Hervé Huet, officie dans
    quatre des cinq paroisses de Saint-Malo et onze clochers, ce qui surcharge vite les agendas. Ainsi, la veille de ce
    dimanche, le père Gaël présidait les deux messes de profession de foi – une le matin, une autre l’après-midi pour
    cause de Covid-19 –, célébrées en l’église Saint François-Xavier, dans le quartier populaire de La Découverte.
    « Des cérémonies un peu particulières parce qu’elles réunissent des familles qui n’ont pas forcément l’habitude de
    venir à l’église, ce qui oblige à s’adapter. Mais tomber dans l’habitude peut aussi être un danger. De toute façon, la
    table du Seigneur est assez grande pour accueillir tout le monde », souligne-t-il.
    Qu’est-ce qui fait que, chaque dimanche, des femmes et des hommes de tous âges, de toutes couleurs, de toutes
    conditions, de toutes opinions entrent dans une église pour participer à une messe ? À Saint-Malo comme ailleurs,
    chacun aura sans doute ses raisons personnelles.
    « Mais la principale, qui nous réunit tous, est que l’on a besoin de manger pour vivre, On vient à la messe, non pas
    parce que l’on doit, mais parce qu’on y est convié par le Seigneur et par l’Église. D’abord pour se nourrir de la
    présence de nos frères, ensuite pour se nourrir de la Parole de Dieu qui y est proclamée, enfin pour se nourrir du
    Pain de vie qu’est le Christ dans l’Eucharistie, avance le père Gaël. Car le pratiquant n’est pas celui qui vient à la
    messe, mais celui qui met en pratique ce qu’il entend et vit à la messe. »
    Si l’autel occupe la place où tout converge, c’est qu’il est à la fois ce lieu sacré autour duquel se joue le mystère
    pascal et l’objet qui le symbolise : pierre du tombeau et table du ressuscité. « Celle à laquelle on ne vient pas
    seulement pour recevoir le corps du Christ mais pour le former », appuie le père Gaël. Ce qui suppose que chacun
    connaisse son rôle, sans oublier celui qui tient le premier.
    « L’assemblée, c’est l’Église avec un grand E, traduction du grec Ecclesia qui désigne “le peuple de Dieu invité”,
    comme le rappelle Vatican II, non à assister mais à participer avec toute l’ardeur de sa foi. » Au prêtre revenant la
    tâche de rassembler ce peuple dans sa diversité.
    « Dès lors que j’endosse le vêtement sacerdotal, je m’efface, poursuit-il. Cela peut paraître prétentieux, mais je me
    dis que ce n’est pas moi qui célèbre, mais le Christ qui célèbre en moi. Bien sûr, tout baptisé est configuré au
    Christ, mais le prêtre est configuré au Christ tête. C’est pourquoi il est ordonné. Il donne sa vie et prête sa voix et
    ses mains pour que le Christ, le Verbe fait chair, puisse continuer, à la table de l’Eucharistie, à livrer sa vie en
    partage. »
    Pour que cet effacement s’opère, pas de recette secrète mais un lent et patient travail d’écoute
    intérieure. « L’inspiration, je la cherche en lisant et relisant les textes. Je les médite, je les prie. J’essaye de
    comprendre ce qu’ils me disent et ce que j’ai envie d’en dire. Puis, comme le ferait un journaliste, je cherche les
    accroches qui feront mouche pour faire passer le message », confie le père Gaël.
    La veille, par exemple, dans son homélie sur l’épisode de la fille de Jaïre, rapporté par saint Mathieu, le prêtre s’est
    autorisé un jeu de mots aussi malicieux qu’inattendu entre le nom de Mbappé, buteur malheureux de l’Euro,
    et « Aime Jésus ».« Car même si tu n’es pas footballeur, cela te rendra fou d’bonheur », a-t-il lancé à son jeune
    auditoire, déclenchant rires et applaudissements des parents.
    Une blague à la messe ? On peut s’en offusquer. Ou y voir un hommage discret du père Gaël aux curés de sa
    jeunesse dont l’un qui n’hésitait pas à troquer l’aube pour le short et les crampons au club de foot de la paroisse, et
    l’autre à employer un langage franc et direct. « Être prêtre, pour moi, c’est tenir cet équilibre : les pieds sur terre, au
    service des hommes, les bras au ciel, tenant dans mes mains Celui qui porte le monde. »
    Dans la sacristie rendue au silence, le père Gaël ajuste une dernière fois sa chasuble avant de joindre les mains.
    Installée au pupitre du grand orgue, Véronique guette, du coin de l’oeil, son entrée. Sur un signe de Gabriel, le
    chantre, l’assemblée s’est levée d’un seul mouvement pour entonner le chant d’entrée tandis qu’Arnaud, le servant
    d’autel, vérifie une dernière fois que les burettes dont il a la charge sont en bon ordre.
    Il est temps pour le célébrant de s’avancer au milieu de l’assemblée. Lentement, il s’approche du choeur, s’incline,
    monte les quelques marches qui le séparent de l’autel qu’il contourne pour s’incliner de nouveau et y déposer un
    baiser. La messe de ce treizième dimanche du temps ordinaire vient de commencer.

    Antoine d’Abbundo, envoyé spécial à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), 

    le 11/08/2021 à 14:29 

    Modifié le 11/08/2021 à 14:29

     

     

  • Mgr d’Ornellas : « Vaccin et fraternité, un appel de la conscience morale »

    Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, et responsable du Groupe bioéthique de la Conférence des Évêques de France, donne des éléments de discernement éthique face à la vaccination.

    Mgr Pierre d’Ornellas, 

    le 27/07/2021 à 12:19 

    Modifié le 27/07/2021 à 18:08

    Lire la suite

  • Pèlerinage des familles à St Joseph

    Nous avons vécu le week-end dernier plusieurs temps forts. Tout d’abord ce très beau pèlerinage des familles à St
    Joseph vécu dans une belle fraternité intergénérationnelle. Rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine ! Le
    lendemain, les jeunes confirmands et ceux qui se préparent au baptême se sont retrouvés à l’église Sainte Croix.
    Enfin, Morgane, Farid et Steven ont vécu leur 3ème scrutin à Notre-Dame des Grèves.

    Lire la suite

  • Le Service Evangélique des Malades

    Le Service Evangélique des Malades

    Présent sur la paroisse St Vincent de Paul (St Jean, St François, St Jouan et Château-Malo) depuis une vingtaine d’années, le S.E.M. est animé par une petite équipe de 10 personnes accompagnées dans sa mission par le Père Jolivet.

    • Nous essayons dans nos communautés d’être attentifs aux personnes malades, âgées, ou souffrant de solitude.
    • Nous organisons 6 fois l’an, dans les salles St Jean, des rencontres : Toussaint, Noël, épiphanie, entrée en carême, Pâques, mois de juin : un temps de prière ou une messe, puis un goûter où nous chantons ensemble. Au mois de juin, nous essayons d’organiser une sortie.
      Les personnes que nous touchons apprécient particulièrement ces moments tout simples de rencontres et d’amitié.  Pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, nous allons les chercher chez elles.
    • Nous essayons aussi de faire des visites régulières à domicile, à l’hôpital ou en maison de retraite (sans se substituer aux services d’aumônerie) et de porter la communion aux personnes qui le demandent.
    • Si vous souhaitez plus de renseignements ou être contactés, vous pouvez téléphoner à :
      • M.T Barrère : 06 80 61 09 25
      • Didier Thorigny : 06 14 66 23 44  

    Lire la suite

  • Texte de prière du Secours catholique

    « Seigneur, avec ce pain et ce vin, nous te présentons Pierre. Pierre est un homme de 60 ans qui a dû quitter son logement et sa région suite à la perte de son emploi ; sans aucune attache, il se retrouve seul dans un hôtel social de saint Malo ; sa situation s’est aggravée avec la crise covid ; avec Pierre nous te confions toutes les personnes en situation de précarité. Viens les combler de ton Esprit, Celui-là même qui transformera ce pain et ce vin en Corps et Sang de ton Fils.