St-Vincent de Paul

Actualités du doyenné st Malo

  • POINT SUR LE PROJET PASTORAL « AVANCE AU LARGE »

    Depuis plusieurs mois, nous vous tenons informés de l’avancée du projet pastoral « Avance au Large » initié en 2014. La vision de ce projet est claire : avoir l’audace d’être d’authentiques disciples missionnaires pour Saint-Malo afin que tous les malouins puissent vivre du Ressuscité. Après un travail important réalisé avec les membres des conseils pastoraux paroissiaux l’an passé, nous avons lancé à l’automne dernier la grande consultation. L’analyse de celle-ci vous a été présentée au début de cette année 2021.
    Aujourd’hui, nous arrivons à une étape importante. En effet, après avoir recueilli l'avis favorable de tous les membres des conseils pastoraux paroissiaux et économiques, et suite à une rencontre entre Mgr d’Ornellas et le Père Hervé, il a été convenu que ce dernier présente aux membres du conseil presbytéral du diocèse le mardi 18 mai prochain la demande officielle de création canonique d’une paroisse unique extra-muros de Saint-Malo. La date de création de cette paroisse est envisagée le 1er janvier 2022. Les raisons qui appuient cette demande :
    Favoriser la mission : Aujourd’hui, nos communautés passent beaucoup plus de temps à « laver leurs filets » qu’à « aller à la pêche ». L’essentiel de ce qui est mis en oeuvre en terme de moyenshumains et matériels concerne principalement la vie interne de nos communautés et laisse peu de place à l’annonce de l’Evangile. Nous pensons que la création d’une paroisse unique est un projet fédérateur et missionnaire qui peut donner un élan nouveau stimulant le goût de la mission.
    Favoriser la communion : Pour stimuler le goût de la mission, il nous semble vital que nos communautés vivent concrètement la communion souhaitée par le Christ : « Que tous soient un » (Jn 17,21). Une communion à vivre au sein de chaque communauté mais aussi entre les communautés. C’est là l’un des leviers les plus puissants de l’évangélisation : « voyez comme ils s’aiment ». Nous pensons que la création d’une paroisse unique contribuera à cette communion. A cela nous pouvons ajouter l’arrivée de populations nouvelles qui favorise le brassage des communautés et permet de dépasser l’appartenance exclusive à une communauté.
    Favoriser la vie des communautés : Nous pensons que la création d’une paroisse unique permettra à chaque communauté de renforcer son identité propre liée à son histoire, aux hommes et femmes qui y vivent et aux réalités ecclésiales et civiles qui lui sont propres. L’enjeu lié à cette vie communautaire est de permettre à chaque baptisé de retrouver l’élan spirituel inhérent à son baptême. Favoriser la fraternité sacerdotale et diaconale : Nous pensons que la création d’une paroisse unique, du fait de la grandeur de la mission, donne une occasion unique pour revisiter la mission du curé et, avec elle, celle de ses frères prêtres et diacres. En ce sens, nous pensons que ce projet pastoral peut être, non pas un modèle, mais une expérience nouvelle. Au travers de ce projet, nous souhaitons mettre l’accent sur la fraternité des prêtres et des diacres, non seulement dans leur vie fraternelle, mais aussi
    et surtout dans leur mission au service des communautés. Favoriser la mise en oeuvre des charismes personnels nous semble être une intuition pertinente.
    Mutualiser nos moyens humains et matériels : Si la mise en place d’une fraternité sacerdotale et diaconale au service des communautés permettra d’alléger la mission du curé, il y a aussi tout un travail de mutualisation de nos moyens à mettre en oeuvre. Aujourd’hui, beaucoup d’énergies sont souvent mal déployées. L’animation de 4 conseils pastoraux et 4 conseils économiques en est un bon exemple.
    Cela concerne aussi la vie concrète des communautés où nous ressentons le besoin d’une simplification de l’administratif (secrétariat, comptabilité, immobilier, etc.), ainsi que la mise en place de pôles transversaux (santé, solidarité, funérailles, liturgie, enfance, jeunes, familles, etc.). A ce jour plusieurs pôles sont déjà en route et répondent pleinement à ce besoin de mutualisation.
    L’échéancier prévisionnel :
    Suite à la rencontre du 18 mai prochain et si Mgr d’Ornellas accueille favorablement notre demande, nous envisageons l’échéancier suivant :
    • Samedi 25 sept : Portes ouvertes du nouveau centre pastoral de Rocabey
    • Dimanche 26 sept : Messe inter-communautés pour la rentrée pastorale à Keriadenn
    • Oct-Déc : Rencontre pour concrétiser le projet pastoral dans chacune des communautés,
    suite à la consultation d’automne 2020
    • 1 er janvier 2022 : Proposition de date pour la création canonique de la nouvelle paroisse Vous pouvez déjà noter ces dates. Bien entendu, nous vous tiendrons informés régulièrement de l’avancée de ce projet et comptons sur votre soutien et votre prière.
    Fraternellement,

    Père Hervé Huet, les prêtres, diacres et membres des C.P.P. et C.P.A.E.
    Notre-Dame des grèves Saint-Patrick d’Alet Saint Vincent de Paul d’Alet Sainte Croix de Saint Servan
    François AUSSANT (C.P.A.E.) Jean-Luc CHOQUET (C.P.A.E.) Gérard BARRERE (C.P.P.+A.E.) Jean-Pierre CADORET (C.P.A.E.)
    Noëlla BELLOIR (C.P.P.) Jean-François DARON (C.P.P.) Henri-Pierre BOUCHER (C.P.A.E.) Jean-Marc DURAND (C.P.A.E.)
    Philippe BOQUIEN (C.P.A.E.) Bertrand EON (C.P.P.) Frédéric BOUYER (C.P.A.E.) Alain HUET (C.P.A.E.)
    Michel BUDYN (C.P.A.E.) Catherine GAISNE (C.P.A.E.) Joëlle DELSALLE (C.P.P.) Michel LEVEILLEY (C.P.P.)
    Pascale FAVRE (C.P.P.) Pierre JACOB (C.P.A.E.) Frédéric GLEMOT (C.P.A.E.) Pierre-Loïc MATHIEU (C.P.A.E.)
    Bérengère JOSNIN (C.P.P.) Virginie JOUBERT (C.P.P.) Nicole LE JAN (C.P.A.E.) Andrée PICHON (C.P.P.)
    Xavier JOSNIN (C.P.P.) Patrick LATARGE (C.P.A.E.) Françoise MARTEL (C.P.P.) Marc WILLIAMSON (C.P.P.+A.E.)
    Michel KERJAN (C.P.A.E.) Pierre LE HERAN (C.P.A.E.) Patrick de MINIAC (C.P.P.)
    Jean-Yves LE GALL (C.P.A.E.) Colette LEFFRAY (C.P.P.) Sylvie PLANCON (C.P.P.)
    Francis LESSIRARD (C.P.A.E.) Bruno MENEU (C.P.P.) Michèle RENAUD (C.P.P.)
    Claude MALECOT (C.P.A.E.) Louis REUZE (C.P.A.E.)
    Jean-Luc PINCON (C.P.A.E.) Géraldine SERANDOUR (C.P.P.)
    Gilles TREHU (C.P.A.E.) Florence SIMIAND (C.P.P.)
    Pauline TROUSSARD (C.P.P.)
    Prêtres auxiliaires : Prêtres associés : Diacres :
    Père Amos BADEAU Père Guy CORDONNIER Benoit MANGENOT
    Père Gérard DOGBOVI Père Pierre HAUDEBERT Philippe PINQUIE
    Père Gaël SACHET Père René JOLIVET Bruno de PONCHEVILLE
    Père Pierre MICHEL Bernard SAUTJEAU
    Père Yannick VERON

    Lire la suite

  • Actualités Gomesse avril 2021

    HAPPY BIRTHDAY !

    Déjà 2 ans que GoMesse est née !

    Ce mois-ci, nous fêtons l’anniversaire de GoMesse ! Merci à tous d’être à nos côtés et de continuer à nous suivre malgré le contexte. Nous espérons bien souffler, avec et grâce à vous, encore de nombreuses et belles bougies dans les années à venir.

    Si vous souhaitez nous faire un petit cadeau, n’hésitez pas à faire un don défiscalisé pour l’association. C’est une belle occasion, non ?

     

    Je me connecte

    Lire la suite

  • Annoncer Pâques à nos voisins

    Travaillés par le message du pape, "Fratelli tutti", nous avions déjà à Noël fait une 1ère démarche pour rejoindre notre voisinage en portant un sachet de petits gâteaux et souhaiter un Joyeux Noël aux personnes que nous avions repérées de loin lors des applaudissements du 20h .

    Forts de cette expérience nous avons eu envie de la renouveler à l'occasion de Pâques. Nous avons porté ce désir dans la prière pendant le temps du carême mais ce n'est que le Jeudi Saint que la concrétisation a commencé à se révéler avec l'idée des petits pots pour plants.

    Le vendredi Saint sont venus les mots que nous souhaitions à la fois porteurs d'un message de foi et de vie sans être prosélyte.

    Le Samedi Saint c'est notre fiston , en situation de handicap qui a réalisé l'assemblage : pot, message et œufs de Pâques .

    Nous avons donc sonné à 20 portes , 15 se sont ouvertes et les personnes ont été surprises et très accueillantes, plusieurs nous ont proposé de revenir après le confinement pour prendre un café ou un apéro !

    Nous avons laissé le petit paquet dans 2 maisons sans réponse à la sonnette, et belle surprise le lendemain les propriétaires sont venues sonner à notre porte pour nous remercier et nous dire qu'elles étaient partantes pour chercher avec nous comment dynamiser notre bout de rue . 5 autres personnes nous l'ont également exprimé.

    Ce qui est amusant c'est de découvrir que 5 de ces maisons "abritent " des paroissiens de Notre Dame des grèves !

    C'est avec les paroles du chant du MEJ , que nous rendons grâce pour cette belle expérience et cette fraternité en germe !

    "Je veux te dire MERCI pour tout ce que tu donnes ,

    Merci pour la vie , pour les hommes ,

    Pour chaque instant que tu façonnes

    Et pour ces gestes qui te nomment ,

    MERCI pour ce que tu nous donnes , je veux te dire MERCI"

    Hélène , Bernard et Florent

    Lire la suite

  • La fraternité, l’horizon de toute société

    Paru dans Ouest-France – lundi 5 avril 2021
    La fraternité est l’horizon de toute société. Pâques le manifeste. Jésus, le Christ Ressuscité, confie son message à une femme : « Va trouver mes frères et dis-leur… » Non pas mes serviteurs ni mes disciples, mais « mes frères ». Parole de fraternité et non de pouvoir !

    Nous, évêques, comme nous l’avons écrit aux catholiques de France, nous reconnaissons que des prêtres ont manqué gravement à cette fraternité en blessant durablement des enfants par des abus sexuels. Nous voulons accompagner les personnes victimes – merci à elles d’avoir parlé ! – et recevoir d’elles leur cri nous enjoignant de ne plus jamais dériver vers ce pouvoir mortifère qui engendre tant de mal et de souffrances. Pour ce mal commis qui nous fait honte, nous demandons pardon à Dieu qui veut la fraternité entre tous les humains.

    LA FRATERNITÉ, REPÈRE INTANGIBLE DANS L’ÉGLISE
    La fraternité est un repère intangible dans l’Église et en nos sociétés : vivre humainement n’est véritable que dans le respect de la dignité de tout être humain considéré comme une personne, c’est-à-dire comme toujours plus grand que ce qu’on imagine. Nous, prêtres, ne devons jamais l’oublier !

    Ce respect inspire des relations justes entre l’adulte et l’enfant, tous les deux ayant la même dignité d’être humain, chacun étant une personne. L’autorité que cherche implicitement l’enfant pour grandir n’est pas un pouvoir mais un service de sa liberté. Il a besoin d’une boussole pour ne pas sombrer dans le caprice qui est comme une aiguille folle sans nord. Le service de l’autorité enfante un être libre, maître de lui-même et capable de relations pacifiques et respectueuses. Le caprice laisse l’enfant à ses désirs sans direction et fait de lui un être humain basant ses relations sur la violence de ses pulsions.


    LES SOINS PALLIATIFS ILLUSTRENT MAGNIFIQUEMENT LA FRATERNITÉ
    Cette fraternité sonne comme un appel quand des frères et sœurs vivent des situations de grande vulnérabilité, en particulier en fin de vie et quand ils sont atteints d’une maladie incurable. Vivre la fraternité consiste à les accompagner le mieux possible de telle sorte qu’ils ne souffrent pas. Les soins palliatifs sont devenus une science et un savoir-faire remarquables, capables de s’adapter à chaque situation. Tout citoyen y a droit. Le 2 février 2016, la loi, prolongeant celle du 22 avril 2005, les a inscrits comme une obligation : interdiction de tout acharnement thérapeutique ; promotion de l’accompagnement ; exigence de collégialité médicale, en dialogue avec la personne vulnérable ou son représentant, pour mettre en œuvre une sédation profonde et continue jusqu’au décès, quand c’est le seul moyen d’apaiser. La loi oblige à considérer ses directives anticipées pour sa fin de vie, si celles-ci ne comportent pas une contre-indication médicale.

    L’intention est uniquement l’accompagnement jusqu’à la mort naturelle. Il a un double but : permettre à la personne de réaliser encore des rêves et des projets, tant que cela est encore possible ; l’apaiser en lui évitant de souffrir. Les soins palliatifs illustrent magnifiquement la fraternité grâce à laquelle chacun se sent respecter et vit en confiance car les soignants seront toujours là pour accompagner et apaiser toute douleur.

    L’euthanasie, appelée « aide active permettant une mort rapide » dans la proposition de loi dont les députés vont débattre, a pour intention la mort, qui est une mort provoquée. Légaliser cette aide active manifesterait une méconnaissance de l’accompagnement tel qu’il est pratiqué chaque jour. Ce serait un recul de notre société dont la vocation est la fraternité. Comment un frère peut-il donner la mort à un frère ?

  • Lettre des évêques de France aux catholiques sur la lutte contre la pédophilie

    « Seigneur, délivre-nous de la tentation de vouloir nous sauver nous-mêmes et sauver notre réputation ; aide-nous à porter solidairement la faute et à rechercher des réponses humbles et concrètes en communion avec tout le Peuple de Dieu »

    Pape François, février 2019

    Lire la suite

  • Pèlerinage des familles à St Joseph

    Nous avons vécu le week-end dernier plusieurs temps forts. Tout d’abord ce très beau pèlerinage des familles à St
    Joseph vécu dans une belle fraternité intergénérationnelle. Rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine ! Le
    lendemain, les jeunes confirmands et ceux qui se préparent au baptême se sont retrouvés à l’église Sainte Croix.
    Enfin, Morgane, Farid et Steven ont vécu leur 3ème scrutin à Notre-Dame des Grèves.

    Lire la suite

  • Le Service Evangélique des Malades

    Le Service Evangélique des Malades

    Présent sur la paroisse St Vincent de Paul (St Jean, St François, St Jouan et Château-Malo) depuis une vingtaine d’années, le S.E.M. est animé par une petite équipe de 10 personnes accompagnées dans sa mission par le Père Jolivet.

    • Nous essayons dans nos communautés d’être attentifs aux personnes malades, âgées, ou souffrant de solitude.
    • Nous organisons 6 fois l’an, dans les salles St Jean, des rencontres : Toussaint, Noël, épiphanie, entrée en carême, Pâques, mois de juin : un temps de prière ou une messe, puis un goûter où nous chantons ensemble. Au mois de juin, nous essayons d’organiser une sortie.
      Les personnes que nous touchons apprécient particulièrement ces moments tout simples de rencontres et d’amitié.  Pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer, nous allons les chercher chez elles.
    • Nous essayons aussi de faire des visites régulières à domicile, à l’hôpital ou en maison de retraite (sans se substituer aux services d’aumônerie) et de porter la communion aux personnes qui le demandent.
    • Si vous souhaitez plus de renseignements ou être contactés, vous pouvez téléphoner à :
      • M.T Barrère : 06 80 61 09 25
      • Didier Thorigny : 06 14 66 23 44  

    Lire la suite

  • Texte de prière du Secours catholique

    « Seigneur, avec ce pain et ce vin, nous te présentons Pierre. Pierre est un homme de 60 ans qui a dû quitter son logement et sa région suite à la perte de son emploi ; sans aucune attache, il se retrouve seul dans un hôtel social de saint Malo ; sa situation s’est aggravée avec la crise covid ; avec Pierre nous te confions toutes les personnes en situation de précarité. Viens les combler de ton Esprit, Celui-là même qui transformera ce pain et ce vin en Corps et Sang de ton Fils.

  • « Continuer à aimer. »

    Lecture d’une prière de Pierre Charland :

    Seigneur Jésus, depuis le début de la pandémie, nous nous tenons à distance. Le coronavirus nous a contraints au confinement et, parfois, à la solitude. Les mesures sanitaires sont nécessaires, mais elles nous font prendre conscience de notre besoin les uns des autres, et de la véritable portée de notre foi. Les évangiles regorgent d’exemples de ton accueil et de ton ouverture à l’égard de ceux et celles qui sont rejetés. Tu as même touché le lépreux, dont la vue inspirait le dégoût et que personne n’osait approcher. Aide-nous à regarder en face les gens qui souffrent, qu’on isole, qui sont marginaux ou différents, et apprends-nous à aimer comme toi.

  • Consultation Projet paroisse

    Le questionnaire « Quelle Eglise voulons-nous à Saint-Malo ? 

    Vous avez été 553 à répondre (482 par internet et 71 par écrit). Un grand merci à vous ! Vous trouverez en pièce jointe la 1° partie de la consultation ("mieux vous connaitre"). Nous pouvons retenir les informations suivantes : 

    - 61% de femmes, 39% d’hommes ont répondu

    - 41,3 % de + de 70 ans, 34,7% entre 50 et 70 ans, et 24% de - 50 ans. 

    - Lieux d’habitation et communautés d’appartenance : cela correspond à la répartition habituelle. 

    Nous vous communiquerons en janvier la 2° partie (votre vie de foi aujourd’hui) et en février la 3° partie (votre avis sur le projet d’une organisation nouvelle). 

    Vous trouverez ci-dessous la dernière partie de notre analyse de la grande consultation réalisée au 1er trimestre. Comme vous pourrez l’observer, la beauté des célébrations et la fraternité sont mises en avant (que ce soit pour les forces ou les faiblesses de nos communautés). Nous pouvons aussi relever qu’une part importante de ceux qui ont répondu n’ont ni crainte ni attente particulières. Parmi les craintes, on note le manque de prêtres et le vieillissement des communautés. Pour les attentes, il s’agit surtout de pouvoir vivre au sein d’une Eglise unie qui ne gomme pas les particularités de chaque communauté. Nous aurons l’occasion de reprendre tout cela lors des visites pastorales qui, pour des raisons de contexte sanitaire actuel, sont reportées sans doute à la rentrée prochaine. 

    Lire la suite