St-Vincent de Paul

Saint francois xavier

Compte rendu Visite pastorale 5 décembre 2021

Chères amies et chers amis.

 A la demande de certains d'entre vous, je vous partage ci-dessous le texte de la synthèse que j'ai dû rédiger dans un délai très court.  Vous voudrez bien m'excuser de son caractère inachevé.

 Vous en êtes la source, elle vous appartient.

Merci de réparer les oublis dans la liste de mes destinataires. 

Un salut plein d'amitié à Bruno que je vois moins souvent

Avec Francis, nous vous disons encore un grand merci à vous qui avez donné de votre temps et pour votre investissement dans la préparation ; également pour votre implication au cours de cette visite pastorale.

Avec toute mon amitié. 

Patrick

"Un bel exercice de réflexion collective (nous étions 50) sur l’avenir de notre communauté a eu lieu, hier, ici à St François-Xavier. 

Aujourd’hui, dimanche, au cours de cette eucharistie, nous offrirons à Dieu “ le fruit du travail des hommes”. 

 Rarement, ces paroles prononcées pendant le temps de l'offrande auront trouvé un lien et une correspondance aussi proches et aussi saisissantes. 

Dans cette corbeille, en effet, ont été déposées les idées, les propositions, les résolutions prises la veille, fruit des échanges sur les 3 thèmes retenus à l'occasion de la visite pastorale du père Hervé : Quelle place pour chacun dans notre communauté ? Quelle messe voulons-nous ? Quelle ouverture vers l’extérieur pour aller à la rencontre de nos frères et sœurs ?

Oui, quelle belle opportunité ! Car, aurions-nous su prendre ensemble ce temps de recul et une analyse de cette ampleur sans cette circonstance ? Mais la Providence veillait puisqu’il en est sorti une liste très riche de sentiers à explorer, à expérimenter, de progrès à réaliser.

Prétendre à une synthèse complète et aboutie en si peu de temps serait une pure utopie.

Voici cependant un bouquet des idées novatrices à mettre en place, des progrès à réaliser, des propositions de toute nature sorties de ce forum intra-communautaire.

Quelle place pour chacun ?  

Savons-nous réserver un accueil à l’égard des nouveaux arrivants, poser un regard bienveillant et invitant ? Attitude qui suscite la confiance et pose le premier acte de la fraternité. Savons-nous repérer les dons et les compétences de chacun ? Quelle place donnons-nous aux enfants, “si vivants et si ressourçants” ? Savons-nous donner plus de visibilité à ceux que l’on nomme les "petites mains" ? Avons-nous le souci de créer des ponts entre les différents acteurs de la vie paroissiale pour mieux communiquer et ainsi éviter les malentendus et les incompréhensions ? . Avons-nous la simplicité de proposer nos services ? Pourquoi ne pas prévoir un temps d’accueil avec café avant la messe (lorsque la situation sanitaire le permettra) ? 

Quelle messe voulons-nous ?

 A St François, nous venons pour participer à une messe vivante, joyeuse, musicale, dynamique, “où l'on vit”.

 Mais, est souvent revenu un besoin de mieux comprendre le langage de l’église, de ses symboles, de ses codes, des gestes posés peu explicites, de mots parfois obscurs, tout autant que les différents temps de la messe; fut exprimé aussi  un désir fort  d’impliquer davantage les laïcs dans le 'temps de la parole' et dans le commentaire des textes du jour, pourquoi pas au moment de  l’homélie; également, penser à trouver un équilibre entre chants et temps de silence; souhait d’une liturgie simple; attente des homélies qu’elles soient reliées à la vie quotidienne, concrète. Veiller à la diction et à la qualité du son au micro. 

Sortir St François de ses murs.

Savons-nous sortir de notre” entre-soi'' ? Osons-nous rencontrer les habitants du quartier en s’appuyant sur les structures existantes (maison de quartier), sur ses associations ? Pourrions-nous proposer des conférences, imaginer des expos sur des thèmes en écho avec l’actualité ?  Oserons-nous des rencontres rythmées, inter-religieuses ou œcuméniques (entre chrétiens) ? Saurons-nous renouer la relation établie avec les mariés de l'année, avec les familles rencontrées lors de baptême, d’un deuil pour prolonger, entretenir le lien amorcé ? Saurons-nous avoir le souci d’un rapport régulier, plus étroit, avec les détenus (la prison n'est guère loin d’ici) par des gestes, des petits mots personnels d’espoir pour un nouveau départ ? Chercher à rencontrer les jeunes du quartier ?  Imaginer une version moderne ou rafraîchie des patronages à travers des activités de nature diverses pour tout âge et sortir des personnes de leur isolement ? ..

Voici donc un aperçu - sans doute incomplet -des échanges d’hier.

Oui, le vent de l’Esprit, invoqué en début de rencontre, a soufflé, samedi, sur St François. 

Ce vent a ouvert bien des fenêtres de progression où s’engouffrer ensemble pour que notre communauté, unie dans la diversité de ses talents, continue à grandir et à servir si nous savons être dociles et souples au souffle de l’Esprit.

 Alors, rendons Grâce à Dieu pour tout cela et prenons notre place humblement mais résolument car Dieu a besoin de nous."

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire