St-Vincent de Paul

Motu proprio Traditionis custodes : aux fidèles du diocèse de Rennes

Le 24 juillet 2021, Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, s’est adressé aux fidèles du
diocèse à propos du Motu proprio Traditionis custodes publié le 16 juillet par le pape François.
Chers amis,
Comme vous, j’ai découvert le Motu Proprio Traditionis custodes du pape François, daté du 16
juillet, fête de Notre-Dame du Mont Carmel.
Il est juste de prendre le temps de la réflexion pour l’application du Motu Proprio qui est important
puisqu’il concerne un point essentiel de notre foi : le sacrement de l’Eucharistie. Nous y réfléchirons
avec les prêtres après ce temps d’été.
J’ai décidé de ne pas changer les célébrations des sacrements selon la forme extraordinaire du Rite
romain, qui sont prévues durant tout ce temps de vacances dans notre diocèse de Rennes. S’il y
avait des interrogations, il est possible de prendre contact avec l’abbé Étienne Lorta, le Délégué
épiscopal pour l’application du Motu proprio, curé à la paroisse Cathédrale Saint-Vincent de St-Malo.
Je demande à Dieu sa grâce afin que nous continuions tous à faire grandir l’unité de l’Église,
comme nous le professons chaque Dimanche par le Credo : « Je crois en l’Église, une, sainte,
catholique et apostolique. » La foi nous engage à oeuvrer pour cette unité pour laquelle le Seigneur
Jésus a livré sa vie.
La participation authentique à la Messe fait grandir le sensus Dei et le sensus Ecclesiae. Le
sacrifice du Christ est source d’unité et de charité ! Il fortifie la foi en Lui qui édifie son Église par les
Pasteurs qu’Il lui donne et, en premier lieu, par le Successeur de Pierre, garant de l’unité de tous
les fidèles à travers le monde, dans la foi et la communion.
Le pape François nous exhorte tous à approfondir notre foi en l’Eucharistie et notre fidélité à la
célébrer, aussi bien selon le Missel de saint Paul VI que selon la forme extraordinaire du Rite
romain. En effet, la célébration de l’Eucharistie est toujours la célébration de l’Église, et non une
célébration privée, rappelle le Pape.
Qu’au-delà des incompréhensions, l’amour de l’Église grandisse en chacun, par la grâce de l’Esprit
Saint, à la suite de tant de saintes et de saints (canonisés ou non) qui ont humblement aimé l’Église
et qui l’ont fidèlement servie grâce à leur foi en Dieu.
Que la grâce de Dieu permette à des souffrances, qui viendraient de réactions à ce Motu Proprio,
de se transformer en souffrances offertes à Dieu pour son Église, pour son unité et sa charité.
Demeurons dans la bienveillance et entraidez-vous les uns les autres à ne pas entrer dans la
tentation de la malveillance. Adonnons-nous davantage à la prière au cours de ce temps de
vacances afin de nous mettre à l’écoute de l’Esprit Saint, « âme » de l’Église : que veut-Il nous dire
à tous par ce Motu Proprio ?
« Voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et
maîtrise de soi. » (Lettre de saint Paul aux Galates 5,22)
Je vous invite à garder la paix du coeur et à prendre du recul par rapport aux réactions ou aux
comportements peut-être excessifs auxquels peuvent entraîner les réseaux sociaux.
Ne perdons pas de vue l’essentiel et l’urgence : l’Église a la belle mission d’annoncer avec humilité
et audace le Seigneur Jésus, mort et ressuscité pour le salut de tous les hommes.
Demandant à Dieu de vous bénir, je vous assure de mon entier et fidèle dévouement dans le Christ
ressuscité.
+Pierre d’Ornellas
Archevêque de Rennes
Publié le 27 juillet 2021

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire